Quand elles sont assumées…Nos rondeurs sont un véritable atout

Je voulais partager avec vous, cet article, car j’ai moi même un petit problème de poids, juste quelques kilos de plus, je n’ai pas pu m’en debarrasser apres ma grossesse ! mais avec le temps j’ai appris à accepter mon nouveau corps, j’ai du changer ma garde robe, je ne porte plus de pantalon, surtout en jean,  je porte plus des jupes, des robes…, je me sens plus féminine, avec mes rondeurs.

Contrairement à ce que l’on croit, nos formes généreuses, bien mises en valeur, peuvent réellement faciliter nos rapports aux autres.

Tout le monde le sait : corps et psychologie sont intimement liés. Lorsqu’on est complexée, on se replie sur soi-même, on compense en mangeant plus, on s’apprécie de moins en moins et on n’ose plus aller vers les autres. Beaucoup de femmes vivent leurs formes comme un fardeau et c’est bien dommage : mises en valeur, assumées, auréolées d’un sourire et d’un air avenant, celles-ci peuvent au contraire servir notre capital sympathie !

“Fière de mes formes, j’inspire confiance aux clientes”

Laure, 39 ans

Mes 20 kg en trop ne m’ont jamais pesé, car ma mère, ma grand-mère et mes tantes sont pareilles : toutes de bonnes vivantes ! C’est en entrant dans la vie professionnelle ( je suis vendeuse en prêt-à-porter) que la gêne s’est installé. Les clientes ne tenaient pas compte de mes conseils ou se tournaient vers mes collèges, plus minces : elles ne me pensaient pas la mieux placée pour les aider. Ma crédibilités professionnelle en a pris un coup. Je me suis renfermée sur moi-même et j’ai eu du mal à retrouver d’autres emplois, car je ne croyais plus en ma légitimité de conseillère mode, rôle que j’adore pourtant. Après 14 mois de chômage, j’ai retrouvé, il y a trois ans, mon poste actuel… ainsi que ma confiance en moi ! Le déclic est venu grâce à ma chef : ronde aussi, mais avenante, sûre d’elle, efficace. Elle sait mettre ses atouts en valeur : sa poitrine, ses beaux cheveux. Elle a de la classe. Très vite, elle a repéré mon malaise et, grâce à ses conseils, j’assume désormais mes rondeurs avec le sourire, et les clientes me prennent vite pour la bonne copine. Je prends à nouveau plaisir à m’habiller et suis fière quand elles admirent les nouvelles collections sur moi. Les plus rondes viennent même spécialement me voir pour des conseils de mise en valeur.

L’avis de la psy

Au travail, on est sans cesse soumis au regard de l’autre. De plus, Laure exerce dans milieu où l’image est omniprésente : pas facile pour elle de prendre de la distance avec cela. Elle a eu besoin d’un modèle pour croire à nouveau en elle. De fait, c’est son état d’esprit qui a changé, pas vraiment son physique. Aujourd’hui, elle est bien dans sa tête et dans son corps, et sa confiance retrouvée gagne les autres. Il faut qu’elle continue sur cette voie, car son histoire est inspirante.

“ Depuis que j’accepte mon corps, je suis devenue très populaire !”

Dahvia, 41 ans

Adolescente, j’essuyais beaucoup de moqueries sur mes rondeurs et j’avais peu d’amies. La méchanceté des autres me rendait agressive : mal dans ma peau, j’en voulais à la terre entière. Jusqu’à 30 ans, j’ai été quelqu’un de solitaire. Pour moins souffrir, je m’étais créé une carapace et ne laissais pas grand monde m’approcher. Mon mari est le seul à avoir su m’apprivoiser à cette époque. C’est lui qui m’a poussée à consulter : j’ai choisi une coach en image assez ronde, pour avoir un modèle «réaliste» sur lequel m’appuyer. Son dynamisme m’a aidée à avancer. Nous avons entrepris un travail de relooking : coiffure, vêtements, maquillage…Elle a dévoilé une facette de moi !

J’ai découvert que je pouvais être attrayante en faisant des efforts à tous niveaux et j’ai senti que ma personnalité se réveillait enfain. Ensuite, on a travaillé sur ma façon d’être : j’ai appris à sourir, à aller vers les gens. J’ai du mal à m’expliquer autant de changements, car je n’ai presque pas perdu de kilos, mais je ne vois plus mes rondeurs du même oeil. J’apprends simplement à en tirer parti : je suis même la confidente de plusieurs amies et suis devenue populaire. Qui l’eût cru ?

L’avis de la psy

Quand on est victime d’agressions verbales ou de moqueries, les rondeurs constituent vite une protection dont on a du mal à se défaire en grandissant. Son mari a bien fait de l’inciter à consulter : avoir été écoutée et comprise lui a fait du bien, elle a réappris à aimer son corps et découvert ses atouts. Son humour, par exemple, etait sûrement déjà là avant ! Simplement, avec la reconnaissance des autres, il est plus facile de rentre visible ses qualités, qu’elles soient morales ou physiques. Aujourd’hui, son image extérieure est enfin en accord avec son image intérieure. Attention à ne pas tomber dans le «je dois plaire à tout le monde» : pour faire perdurer cette confiance retrouvée, Dahvia doit rester elle-même.

“Mon mari me répète que je suis belle”

Cécile, 40 ans

Depuis mes trois grossesses rapprochées (mes enfants ont 10ans, 8 ans et 6ans), j’ai gardé 15kilos en trop et je n’arrive pas à m’en défaire. J’ai beaucoup de mal à les assumer : quand je me regarde dans la glace, je ne me reconnais pas. Je ne supporte plus les photos, les miroirs, tout ce qui me rappelle que mon corps n’est plus ce qu’il était. Notre rythme de vie trépidant ne m’aide pas non plus à prendre soin de moi : je mange sur le pouce le midi, je n’ai pas le temps de faire du sport et je grignote parfois le soir, dans le canapé. Mon mari est adorable, il me répète que je suis belle, qu’il m’aime comme je suis, mais j’aimerais mieux qu’il me pousse à entreprendre un régime. Ce physique que je n’assume plus commence à peser réellement sur ma vie sociale. Je me compare toujours à mes collègues, mes amies et me dévalorise.  Je sais que j’ai tort, que je devrais regarder mon corps avec plus de bienveillance, même si je souhaite perdre du poids. Mais je n’y parviens pas pour l’instant. Pourtant, je me rends bien compte que je me coupe de tout le monde. J’aimerais prendre les choses en main pour m’en sortir, car si cela continue, je vais m’isoler complètement dans cette souffrance. Le jour où je serai capable de me mettre en valeur, je serai plus avenante et cela chagera mes relations avec les autres.

L’avis du psy

Pour l’instant, Cécile n’a pas fait le deuil de son ancien corps pour apprivoiser le nouveau. Si elle s’enferme dans cette répulsion, elle peut devenir insupportable pour les autres. Son entourage lui veut du bien pourtant… Un coach extérieur pourrait lui donner la motivation pour maigrir, manger différemment, dégager du temps pour faire du sport. Des séances collectives l’aideraient aussi à se rendre compte qu’elle n’est pas seule avec ce problème d’après-grossesse. Elle ira mieux si elle apprend à se décentrer de ses kilos, pour se focaliser sur des choses plus positives.

 

Trois questions à Dialine Feuillet*

Pourquoi tant de femmes sont-elles complexées par leurs rondeurs ?

Aujourd’hui, on ne nous montre que des corps refaits, via Photoshop ou la chirurgie esthétique. Difficile pour les femmes «normales» d’assumer leurs rondeurs parce que les corps dits «parfaits» ne sont pas ronds.

Est-ce un défaut d’avoir des formes ?

Au contraire, les femmes rondes ont de quoi être fières car elles véhiculent une image très positive ! On leur associe un côté généreux, jovial, chaleureux. Généralement, ce sont des personnes ouvertes, à l’écoute, positives, créatives, qui ont un capital sympathie inné ! C’est un atout dans le sens où elles inspirent confiance.

Alors, comment mieux s’assumer ?

En acceptant déjà son corps tel qu’il est aujourd’hui. Même s’il a changé, il a toujours des points forts à valoriser. Soyons bienveillantes envers lui et apprenons à ne pas nous définir que par le physique. Nous avons aussi une personnalité !

*Coach en image, spécialiste dans l’accompagnement des femmes. Plus d’infos sur le site : osezvous.fr

 

Quelques Stars rondes et belles

 

 

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. succesglobal dit :

    Excellent article et surtout,très bien rédiger.Bravo à toi et bonne continuation

    Aimé par 1 personne

  2. mona dit :

    merci beaucoup, mais surtout je m’inspire d’autres articles :), dans des magazines de modes françaises, merci a eu surtout 😉
    bonne journée
    mona

    J'aime

  3. Moi, je me sens bien avec mes kilos. Certes, j’ai une taille 38 et pour certains barjots, je suis trop grosse. Moi, je suis moi et je m’aime ainsi.

    Aimé par 1 personne

  4. limonasblog dit :

    Bonjour,
    plusieurs femmes moi y compris rêvent d’avoir 38 🙂 , pour moi c’est une taille idéale, avant je pesait 50 kilos, pour 1 mètre 60 je portait tout ce que je désirais, après avoir eu ma fillette j’ai quelques kilos de plus, malgré le sport les régimes j’ai pas pu avoir mon corps d’avant, alors j’ai accepté ma nouvelle silhouette et j’essaie toujours de mettre en valeur mes rondeurs 🙂
    tu as une belle taille prend en bien soin,
    Merci beaucoup et bonne journée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s