Posée sur un nuage poeme ecrit par Monique-Marie Ihry

Posée sur un nuage    I Elle oublia les coups, enterra sa souffrance Dans l’abîme du cœur où se noient en fracas Les larmes de l’outrage, puis voua au trépas Les armes du chagrin et leur vile attirance.     Sur l’onde d’un poème, elle embrassa l’espoir, Sur les flots de la mer, d’une rime nouvelle…

Au chant des vagues

Au chant des vagues  Par :Monique-Marie Ihry     Viens et prends cette main, allons au chant des vagues Célébrer notre amour, libérons-nous du temps. Ensemble et dévêtus profitons de l’instant, Jetons-nous dans la mer, allons au creux des vagues. Allons chanter la vie et berçons notre amour Sur l’onde de flots blonds dans l’horizon d’un rêve Abreuvons-nous…

L’école de l’amour

   L’école de l’amour Nizar Kabbani (poète syrien)   Ton amour, madame, m’a introduit dans les cités de la tristesse Et avant ton amour je n’avais pas su ce qu’est la tristesse Je n’ai jamais su que les larmes sont l’Humain et que l’Humain sans tristesse n’était que l’ombre d’un humain   Ton amour m’a…

La boussole et les echos

poeme ecrit par  Nawal.S       Je l’ai vu écrit sur la boussole que tu viens de m’offrir. Je l’ai entendu de ta voix qui arrive par les échos. Me soufflait et me dire : je t’aime jusqu’à la fin des temps Alors j’ai décidé de te dire en rentrant Grace, ne touche plus…

Dis-moi mon chèrie, est-ce-que tu m’aime encore ?

Poeme ecrit par Nawal.S   Lève toi mon chéri ! Allez, pour une fois laisse cette télé Et viens déguster le bon gâteau que je viens de te préparer. Il n’est pas rond il est carré Ça me rappelle un peu ta tête égarée   Il est fait de quatre étages Pas une de plus…

Vivre ou mourir ?

  poesie écrite par Nawal.S Bien sûr vivre ! Diront certains. La vie est belle ! Les accolades des gens qu’on aime depuis longtemps. Les gouttes de pluie sur ton visage, L’odeur du paradis d’un expresso, Une abeille morte emporté par le vent.     Vivre ou mourir ? Mourir ! Dirons d’autres. Mourir pour…

Les dents du temps sont coupantes, le temps ronge aussi les montagnes.

Ces jeunes qui s’intoxiquent l’esprit (drogue), et ces jeunes filles qui s’appliquent à pressurer leurs corps (en le rendant inanimé) par des travestis forcent le cœur à fonctionner en pure perte. Le temps passe, l’âge est là et avec lui disparaissent tous les travestis ; l’homme est transformé dans le meilleur des  cas en un  totem,…